• Cieneguilla, Lima 40 - Perú
  • (+51)995 669 578
cima-novembre 2021

INFOCIMA Nº 11 – NOVEMBRE 2021

Bulletin Nº 11

Sourire du mois

José Humberto Lozada

Bonjour, je m’appelle José Humberto Lozada. J’ai 17 ans et je suis à CIMA depuis environ 4 ans. Mon séjour à CIMA m’a permis de m’épanouir en tant que personne et de développer mes compétences. Les ateliers que j’aime le plus sont la musique et l’initiation technique. Mon projet, en quittant CIMA, sera d’entrer dans la Force Aérienne Péruvienne (FAP) afin d’aider les gens qui en ont besoin, comme moi j’ai eu besoin d’aide à un moment de ma vie. Je m’entends bien avec tous mes collègues à CIMA, où nous nous soutenons toujours les uns les autres. Je suis très reconnaissant envers mes professeurs et mes tuteurs, en particulier les tuteurs Moisés et Pedro. Le football me fascine, surtout quand je joue avec mes coéquipiers.


Ateliers et Activités Diverses

L’atelier de céramique d’Ayacuchana

Cet atelier a commencé il y a environ 6 ans avec le professeur Dante Tinco. Dans cet atelier, les techniques de la céramique artisanale sont enseignées pour faire des plats ornementaux, des maisons de campagne, des chositas et des retables d’Ayacucho. L’atelier est thérapeutique et aide les enfants à exprimer leurs émotions. Cela leur permet également d’apprendre différentes techniques de création et de fabrication de nouveaux modèles, en utilisant leur imagination. De plus, l’atelier leur apprend à valoriser l’artisanat en tant que patrimoine culturel.


Témoignages

Danny Lozano

Ex – CIMA

Je m’appelle Danny Lozano, je vais vous raconter mon expérience et comment la maison CIMA a changé ma vie.

Mon séjour à la maison CIMA s’est très bien passé. Dès le début, le Père Jean-Louis nous a donné une formation adéquate, car nous étions des enfants qui n’avions pas la stabilité d’un foyer. A CIMA, on nous a appris ce qu’est l’ordre et la propreté et nous avons appris à prendre soin des lapins et des cobayes. Nous avons eu des championnats de football entre les différents pavillons, ce qui nous a permis de mieux nous connaître. Nous avions un programme de vie qui nous tenait occupés tout au long de la journée : la prière du matin, les études, les repas, le nettoyage et les tâches ménagères, les sports. Je remercie le Père Jean-Louis et les tuteurs de m’avoir ouvert les portes de ce bel endroit, ainsi que pour leurs conseils et leurs enseignements.

Aujourd’hui, je suis marié et père de 4 enfants. J’enseigne à mes enfants les valeurs que j’ai apprises à CIMA, afin qu’ils puissent s’améliorer et aller de l’avant.

Danny Lozano, marié et père de 4 enfants

Sebastián Franco

Collaborateur

J’ai commencé à travailler à CIMA en septembre 1995 dans l’élevage des petits animaux, l’attention du potager et le jardinage. Pour moi, le travail que je fais est très gratifiant. Les enfants viennent avec différents types de problèmes. Dans ce travail, il est important qu’on ait une vocation de service et un cœur généreux pour savoir atteindre chacun des enfants. En travaillant ensemble, nous pouvons aider à surmonter un comportement difficile, une dépendance ou d’autres problèmes. Nous assumons le rôle de père ou de frère aîné pour guider ces enfants avec affection et discipline dans leur développement personnel. Chacun d’eux a besoin de beaucoup d’affection, car dans certains cas, ils ne l’ont pas reçue dans leur famille. Il m’a été très difficile de comprendre la situation des enfants qui sont maltraités et méprisés par la société. Le Père Jean-Louis est venu soutenir tous les enfants en difficulté, laissant sa famille, ses amis et son pays derrière. Il a apporté une lueur d’espoir à ces enfants et adolescents péruviens. Pour cette raison, je suis très motivé de collaborer avec cette belle œuvre de bien social. Je contribue en apportant mes connaissances au profit des enfants. Ils apprennent à valoriser la vie humaine et les animaux de différentes espèces. Ils apprécient également la contribution alimentaire des légumes. Nos enfants apprennent à cultiver des plantes aromatiques, des plantes médicinales et décoratives. Cette connaissance leur permettra de reproduire la culture de ces plantes chez eux. Les fruits de notre travail avec les enfants et les adolescents sont visibles à long terme. Une fois réhabilités, les jeunes s’intègrent dans leur communauté et mènent différentes activités pour gagner leur vie. Lorsqu’ils viennent nous rendre visite, ils sont reconnaissants au foyer de leur avoir permis de surmonter leur situation. Dans de nombreux cas, ils ont une famille bien établie. Je tiens à remercier tous les donateurs car sans leur contribution, il ne serait pas possible de continuer à soutenir autant d’enfants qui ont besoin d’aide et qui sont l’avenir du pays.


Merci

Mme Consuelo Vargas

Mme Consuelo Vargas a joué un rôle très important dans l’histoire de CIMA. Depuis l’année de sa fondation en 1990, elle accompagne l’éducation de nos enfants. Grâce à elle, nous avons rencontré l’ingénieur Federico Jahncke qui nous a fait don du terrain, permettant ainsi l’extension rapide de notre foyer. Lorsque nous avons déménagé à Cieneguilla, Consuelo a pris la direction de CIMA et était le bras droit de Jean-Louis dans la gestion du foyer. De plus, elle surveillait la partie éducative des garçons, en coordination avec l’école Huarangal où, des années auparavant, elle avait été enseignante. Merci Consuelo pour votre énorme contribution à la cause de nombreux enfants et adolescents que vous avez tant aimés. C’est pourquoi tout le monde vous appelle Mama Consuelo !


Anniversaires du mois :

Nous saluons les jeunes Catalan Jens et Rafael Bautista, ainsi que le collaborateur Miguel Fiestas, qui ont fêté leur anniversaire ce mois-ci. Nous vous souhaitons beaucoup de bonheur et beaucoup de bénédictions.

Informations

Nous accueillons l’arrivée de deux volontaires allemands, Ina et Eva. Nous espérons que votre séjour à CIMA sera une expérience très positive et enrichissante.

Le samedi 27, cinq enfants de CIMA ont été baptisés en présence de leurs parents et parrains. La cérémonie fut célébrée par curé, le père Carlos.

Nous avons pu démarrer le projet de rénovation des dalles sportives grâce au soutien financier de sept classes de secondaire de l’école Jean-de-Brébeuf à Montréal, Canada. Merci !