pobreza extrema
hogares vulnerables

CIMA EST L’ESPOIR

Pour ces enfants

Selon l’UNICEF, on estime que 170 000 000 Latino-Américains sont dans la pauvreté absolue. Au Pérou, 14 de la population est dans l’extrême pauvreté ou la misère, soit l’équivalent de 3 millions et demi de personnes, dont 2 millions d’enfants et d’adolescents.
Le Pérou est un pays jeune, 30 sont des enfants et 14 sont des adolescents (INEI – 1993). Rien qu’à Lima, environ 1500 à 2000 enfants et adolescents vivent dans la rue, âgés de 6 à 17 ans.

Ce phénomène est le résultat de la crise familiale que nous vivons, de l’augmentation des familles dysfonctionnelles, de l’extrême pauvreté, de la violence et de la maltraitance des enfants qui est née dans le noyau familial, de la migration vers Lima qui provoque la surpopulation de membres d’une ou de plusieurs familles dans des maisons précaires qui n’ont pas de services de base et de la crise des valeurs que vit notre société. Tout cela fait qu’un enfant s’échappe chaque jour de chez lui et se réfugie dans la rue.

Ces enfants dorment là où ils peuvent (rivière, places publiques, maisons abandonnées) et forment des groupes qui se déplacent à travers divers quartiers de la ville. Dans la plupart des cas, ces enfants se livrent à des activités illicites telles que le vol ou la tromperie. Sale, en lambeaux, très précaire, ils sont principalement engagés dans l’utilisation de drogues telles que la pâte de cocaïne de base ou inhaler des vapeurs de solvant comme le terokal, s’exposant à la dépendance et par la suite à de graves lésions cérébrales.

Malheureusement, le gouvernement péruvien n’a pas les ressources nécessaires pour résoudre le problème de la criminalité des enfants. CIMA dépend entièrement avec le soutien de gens comme vous.
Pour en savoir plus sur notre maison et comment rejoindre notre famille entre le lien « Aidez-nous »
Chez CIMA, nous travaillons de façon dévouée et efficace, mais nous devons demander des dons pour rester opérationnels. Aidez-nous à aider aujourd’hui que les enfants en ont besoin et vous en serez reconnaissants.

Sans l’aide d’organisations transparentes et sérieuses comme la CIMA, ces enfants n’auraient aucun espoir. CIMA a été fondée sur le principe de donner de l’espoir aux enfants et aux adolescents, sans elle qui serait laissé dans la rue face à des conséquences terribles. CIMA est l’espoir pour ces enfants et pour le Pérou

niños de la calle
pandillaje en lima