Infocima Mai 2021

0 Comment
1062 Views

Mai 2021 – Bulletin Nº 5

Sourire du mois

Sourire du mois

Je m’appelle Jhadiel Chucos. J’ai 11 ans. Je suis à CIMA depuis un an et demi. Je suis en 5e primaire. Ce que j’aime le plus à CIMA, ce sont les ateliers. Mon atelier préféré est la peinture sur toile car il me permet de découvrir mon talent. J’apprécie les éducatrices (mamans), car elles nous corrigent avec amour et nous font comprendre ce que nous avons fait de mal pour que nous ne le répétions pas. J’aime jouer au football avec mes amis ; nous nous amusons et jouons jusqu’à ce que nous tombions de fatigue. Aussi, je suis le meilleur dans le jeu de toupie. Mon animal préféré à CIMA est Zeus notre jeune taureau. J’aime marcher dans les collines car cela nous permet relâcher le stress. Quand je serai grand, je veux être ingénieur civil. J’aimerais construire des routes et des ponts, et ainsi rendre possible la traversée de la rivière aux personnes qui viennent en auto à CIMA.


Ateliers et Activités Diverses

Atelier d’apiculture

d'apiculture

L’atelier d’apiculture fait partie de l’atelier d’initiation technique et a débuté il y a une vingtaine d’années. Le professeur Felipe est en charge de cet atelier. Les enfants et les adolescents entrent en contact avec le monde fascinant des abeilles et apprennent à en prendre soin et à extraire le miel. De plus, nos enfants réalisent l’importance des fleurs comme source de nourriture pour les abeilles et valorisent la nature : plantes, animaux, oiseaux et insectes.


Témoignages

Julio Mesicano

Julio Mesicano 43 ans

Ex – CIMA

Bonjour, je suis arrivé à CIMA en 1990. J’ai été dans plusieurs foyers durant mon enfance, mais quand je suis arrivé au foyer CIMA, c’était très différent des autres foyers. Il n’y avait aucun policier qui surveillait la porte. J’ai ressenti pour la première fois la chaleur d’un foyer, la chaleur d’un père comme Jean-Louis Lebel. Il est la personne qui m’a sorti de la rue, m’a donné l’amour, l’éducation, la maison et la nourriture. Au début, il m’était difficile de changer les mauvaises habitudes que j’avais à l’époque. Grâce aux personnes qui ont soutenu CIMA, j’ai appris à jouer de la guitare, avec l’aide du professeur Santos Salinas. La musique a été très importante dans mon développement personnel, ma réhabilitation et les changements dans ma vie.

Comment ne pas remercier Dieu pour l’enseignante Mamá Consuelo Vargas. Grâce à elle, nous avons eu l’opportunité d’étudier dans les écoles de l’Etat, occupant les premières places au niveau académique. J’ai actuellement 2 enfants et j’aime beaucoup ma famille. J’essaie d’enseigner tout ce que j’ai appris à CIMA. Je me suis consacré à travailler dans l’industrie alimentaire. Pour l’instant, je travaille comme superviseur d’entrepôt. Je remercie le Seigneur d’avoir mis CIMA dans ma vie. Je remercie Jean-Louis Lebel (Mon Père) et les personnes qui continuent de soutenir cette cause.

Compassion

Seur Ana Cecilia Arata Solano

Collaboratrice

Bonjour, je suis religieuse de la communauté Notre-Dame de la Compassion. Depuis 2014, je fais partie de CIMA. Au début j’étais bénévole et depuis 2017 je suis collaboratrice dans cette belle mission d’accueil des enfants en difficulté et ceux qui vivent dans la rue. J’ai travaillé dans différents domaines : travail social, administration et, ces dernières années, en tant que secrétaire du directeur. Bien que mon travail porte beaucoup sur les rencontres, les relations avec les bienfaiteurs, les bénévoles et l’organisation des archives, je suis témoin de la vie quotidienne de CIMA.

Depuis que je suis arrivée dans cette famille, dans mon cœur et dans mon être, il y a eu un déclic, un « Coup de foudre ».

Ici, j’ai senti qu’entre ma mission de sœur de la Compassion et ma vie, l’unité s’est faite. C’est beau d’assister à la croissance des enfants et des adolescents, de voir comment ils arrivent et comment ils repartent. De voir aussi comment ils se développent en tant que bonnes personnes, en tant que frères, en découvrant leurs talents. Bien entendu, cela ne se fait pas sans difficultés. A notre grand regret, certains prennent la décision de quitter CIMA avant d’avoir terminé leur processus de réadaptation. Une des caractéristiques de CIMA est de respecter la décision des enfants. La plupart d’entre eux restent et s’engagent dans leur processus de changement, jusqu’à leur réinsertion familiale. Dans les cas où la réinsertion n’est pas possible, nous mettons le jeune en contact avec une institution où il peut poursuivre son processus de réinsertion. A CIMA, les enfants passent avant tout. Le temps, les ressources et l’amour ne leurs sont pas épargnés pour qu’ils trouvent chez nous « Un foyer où vit l’espérance », où ils peuvent surmonter les difficultés qui les ont amenés ici. Je suis heureuse de vivre mon CHARISME de Sœur de la Compassion dans cette grande famille où l’amour, le service et le courage sont plus grands que les difficultés. Ici, je me sens épanouie en tant que femme, en tant que religieuse de la COMPASSION et en tant que chrétienne engagée auprès des petits et des exclus de cette société. Merci Lai, Maritza, Beatriz et les autres sœurs dont j’ai reçu le témoignage qui m’a menée à ce service. Je ne pourrais pas vivre cette expérience sans le soutien et la solidarité de ma CONGRÉGATION, la confiance de Jean-Louis, de Don Jorge et de mes collègues.  Toute ma GRATITUDE pour l’affection des enfants, l’engagement des amis et de toute la famille CIMA.


Remerciements

Fondation Wilhelm Oberle

La Fondation Wilhelm OBERLE d’Allemagne soutient le foyer CIMA depuis plus de 20 ans. Nous sommes extrêmement reconnaissants pour l’aide en faveur de nos enfants et adolescents. Un merci sincère à Mr.Clemens, à la Dra. Sonia et leurs collaborateurs qui se soucient constamment de nous appuyer de la meilleure manière. Ce sont de grands amis et nous apprécions beaucoup leur amitié et leur dévouement.

Il y a plusieurs années, la Fondation OBERLE a favorisé la création d’un Réseau de solidarité composé de toutes les œuvres qu’elle soutient. Ces institutions sociales favorisent le développement intégral d’enfants, de jeunes et d’adultes en situation de risque social et de marginalisation.

Par ailleurs, la fondation organise chaque année la foire sociale « Aide qui donne la vie ». Cet événement rassemble toutes les institutions du Réseau Solidarité, qui ont alors l’opportunité de se faire connaître et d’offrir leurs produits.


Informations :

Anniversaires du mois :

Enfants et adolescents : Joseph Cervantes 16 ans Jesús Pérez 15 ans Henry Alca 18 ans Brush Flores 13 ans Eduardo Juárez 12 ans

Collaborateurs : Myra Bowen Seur Ana Cecilia Arata Eduardo Candela Fernando Jiménez Sandra Ortiz Felipe Quispe

Des gens aussi spéciaux que vous méritent tout le bonheur du monde et un peu plus. Joyeux anniversaire !

Bienvenue dans votre nouvelle maison

Nous accueillons les enfants suivants qui sont arrivés à CIMA durant le mois de mai :

  • Jordin Infante
  • Jens Ruzbel Catalán

Fête du travail

Le 1er mai, nous avons célébré la fête du Travail avec un repas communautaire dans les jardins de CIMA. Chaque collaborateur a reçu un petit cadeau. Nous sommes très reconnaissants pour la précieuse contribution de chacun d’entre eux.

Fête des mères

Le vendredi 7 mai, nous avons fêté de manière anticipée la fête des mères. Nous avons rendu hommage à toutes les collaboratrices de CIMA et aux mères de nos garçons. Pour l’occasion, nous avons organisé une soirée des talents au cours de laquelle nos enfants ont présenté divers numéros artistiques : chant, musique, danse et théâtre. En raison de la pandémie, il n’a pas été possible d’inviter les mères des enfants. Ceux-ci ont pu saluer leur mère via des appels vidéo.

Formations :

Une formation intitulée « Identifier mon but de vie » a été dispensée, adressée à tous les collaborateurs de CIMA. Le thème était d’apprendre à se connaître et à se connecter avec le but de notre vie. Cette formation a été très appréciée par l’ensemble du personnel. Félicitations à la psychologue Gisella Villafana Arévalo, qui a su nous offrir un cours très intéressant.

Une formation sur la manipulation et la transformation des aliments a également été donnée aux responsables de la cuisine et du dépôt des aliments. Le cours a été donné par la nutritionniste Alicia Montenegro. Nous remercions Dario Gastelo du Rotary Club Lima Colonial du Pérou, Susanna Salvador et le Rotary Club Codroipo Villa Manin d’Italie pour les deux formations.

Une formation en ligne a été lancée via zoom et se terminera en novembre. Le cours porte sur la mobilisation des ressources – conception de projets. Ce sont des outils qui vont nous permettre d’optimiser la présentation de nos projets. Les personnes qui reçoivent cette formation sont Jorge Saavedra, Ana Cecilia et Hernan Escalante. Nous remercions la Fondation Montpelier du Royaume-Uni et le réseau ANQAS d’Espagne, notamment Vanessa Lecointre et Arancha Cejudo.

Messe à CIMA

Le samedi 22 mai, le Père Carlos Carrillo, curé de Cieneguilla, est venu célébrer la messe à CIMA. A cette occasion, Víctor Chipana et Cristian Pérez ont reçu le sacrement de la confirmation.

Condoléances:

Nous regrettons le décès de l’exCIMA José Luis Illa dû au covid19. José Luis avait 34 ans et il était père de 2 enfants. Nos condoléances à la famille Illa.



Jean-Louis et ses amis

INFOCIMA Octobre 2021

Bulletin Nº 10 Sourire du mois Kevin Samanez J'ai 14...

BNI

INFOCIMA SEPTEMBRE 2021

Bulletin Nº 9 Sourire du mois Luis David Jara Bonjour,...